aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 16:13

Je croyais avoir fait un post sur se terrarium mais j ne le retrouve pas donc je le poste ici.

Je vais faire un copié collé de mon post sur le forum du cala car il est trop long à refaire.

Vous trouverez tout l’historique de sa réalisation sur plusieurs mois et les problèmes rencontrés encore jusqu'à aujourd’hui.

il y a des parties longues de texte mais cela fait partie de l’histoire de ce bac.

Pour les plus fainéants, contentez vous des images...

le bac va faire 107cm de largue sur 60 de profondeur et 82.5 de haut.

Ces dimension un peut particulières n’ont pas été choisi au hasard…. C’est en fait les dimensions de mon projet de dans 10 ans mais divisées par deux.(et arrondis un peut)

Ce nouveau projet n’est autre que la maquette de mon futur bac et va me permettre de tester les dernières techniques de construction que je n’ai pas encore expérimenté pour le moment.
A savoir la construction du bac en bois, la technique de pose et d’étanchéité par bâche de bassin ainsi que la pose de la vitre frontale sur une armature en bois amovible.

Je suis actuellement à la phase de traitement du bois. Bien qu’il ne seras pas en contacte directe avec l’eau, il devras supporter l’ambiance humide du loquarium, j’ai donc opté pour trois couche de lasure (je ne suis pas sur que c’est utile ou indispensable mais c’est fait).

La phase suivante sera la découpe de la bâche et la pose sur chaque paroi.

Dans un but de simplification de manipulation (surtout sur le projet final) la bâche sera découpée au dimension de chaque panneaux puis collée a la néoprène pour éviter la présence d’air entre le bois et la bâche, ce qui serait inévitablement la source de condensation et de détérioration du bois a long termes.

L’assemblage des panneaux se fera avec un cordon de silicone pour combler les irrégularités de la coupe et un joint en bâche sera collé à l’intérieure de la cuve pour finir l’étanchéité de la structure.

----

Voilas les 1er images du collage du la bâche sur les plaques de cbtx.

Vue que je travaillais avec de la néoprène, je n’ai pris que des photos une fois la bâche en place (pour éviter de salir l’appareil).

La première chose qui m’a frappé c’est qu’une fois la néoprène appliqué à la spatule sur le bois et le film mis en place, il s’est produit en quelques minutes une réaction de cloquage comme avec de la tapisserie fraîchement posée.

Mais se qui ma inquiétée c’est qu'ici la bâche est étanche donc sa déformation ne peut être du a l’humidité de la colle. C’est donc une réaction chimique car je n’ai pas constaté de montée de température donc ce n’est pas la colle qui chauffe et déforme la bâche mais bien une réaction chimique entre la néoprène et le plastique de la bâche.

Une autre hypothèse possible serait que la colle en séchant, évapore un gaz qui serait ici emprisonné par l’étanchéité de la bâche

A ce moment, de gros doutes mon assaillies.

Le phénomène c’est accentué au fil des heures et je me suis résigné à aller me coucher.

Voilas a quoi cela ressemblais 10 minute après l’application et 3heures après





La bonne surprise a été ce matin qu’en j’ai constaté le résultat.


Fort de cette évolution positive, je me suis lancé dans l’encollage des autres morceaux et de la finition des rebords des plaques.



Une chose est sur c’est que si un fabriquant prend le temps de noter un mode d’emplois a ses produit c’est qu’il y a une bonne raison.

Et oui la néoprène est une colle contacte, chose que j’ai complètement zappé hier.

J’ai donc cette fois si encollé le bois et la bâche puis laissé sécher 10 minutes avant de rabattre les cotés et la prise a été presque immédiate de sorte que je n’ai pas eu besoins de maintenir en place les rebords pour qu’ils sèchent.

Respecter la notice rend le travail 10 fois plus facile et agréable.

Etape suivante, réassemblage du bac a sec (sans silicone) car il faudra que je redémontrer pour faire la porte d’accès dans le coté droite ainsi que la petite vitre. Chose que j’ai complètement oublié de préparer avant d’attaquer le collage de la bâche. Embarassed

-------------



L’ouverture pour la trappe d’accès a été réalisée sur le coté du terra ainsi que pour la petite vitre pour la partie aquatique.

Le terra a été monté a sa place définitive (jusqu’au prochain déménagement) dans le grenier pour y continuer les travaux d’aménagement au chaud et pas dans le garage a 5° le matin.

Sur la photo, je viens de réaliser l’encollage des panneaux avec un nouveau produit que l’on ma donné par hasard et qui semble tout approprié a cette usage.

Voilas le lien du produit (j’utilise uniquement la colle) et chose amusante, l’entreprise qui commercialise ce produite est a la chapelle sur erdre.

http://www.korribat.com/produits/korriflex/detail.asp

Il ne semble pas y avoir de contre indication chimique mais je testerais sur plusieurs moi avec des petits poissons pour vérifier la neutralité dans le temps.

Il va falloir que je modifie l’installation électrique au niveau de la prise et de l’interrupteur pour pouvoir reculer au maximum le terra mais je ne pourrais pas renforcer le support en tréteaux ce qui m’obligeras a ne faire qu’une partie aquatique minimaliste pour diminuer au maximum le poids de l’ensemble.

Mais ce n’est pas bien grave car cela va me laisser plus de place pour tester les différant substrat et support pour les plantes.

Ça avance tout doucement, mais ça avance Rolling Eyes

----

23/10/2007 J’ai reçus mon éclairage pour le terra en bois.

Un réflecteur avec deux lampe PL Philips de 55w pièce.







le rendu sur le terra



et la meme ettente mais avec le flash

il y a plus de lumiere avec les lampe que le flash



acheté sur ebay ici
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=290171682033&ssPageName=ADME:B:EOIBSA:FR:11

----

Petite mise a jour. du 14/11/2007

J’ai récupéré des ceps de vigne qui allaient terminer au feu et après un brossage succin, voila ce que cela pourrait donner une fois en place.



Une vue de la porte d’accès sur la droite.



Et en bas a droite la boite qui servira de filtre et de réserve d’irrigation.



J’attends une livraison de petites pièce plastique faites industriellement pour remplacer mon bricolage de mille pattes du terra de 96l

Commandées sur ce cite.

http://www.hydroparadise.com/produit/MULTI_TETES_VIPER_12_SORTIES_POUR_PVC_AVEC_CUVETTE-566.html

Je vais continuer en préparant la base du décor sous les racines et le filtre pour qu’il soit accessible facilement tout en étant le plus discret possible.

----

maj du 19/11/2007

J’ai trouvé dans le jardin de mon père, une grosse bassine métallique.

je crois qu’elle est a Christophe mais la dernière fois qu’il est passé a la maison il a dit ne pas la reconnaître et me l’a laissée.

j’ai donc ce matin fait une petite séance de « cuisson de racine » qui m’a pris 2h30.

Ben oui, pas de brûleur gaz pour chauffer la bassine et pas envies de passer des heures a faire chauffer 100L d’eau sur le barbeuck a l’extérieur.

Résulta des course, bassine dans la cuisine et batterie de casseroles sur le feu plus grande serviettes pour garder la vapeur à proximité des racines qui ne trempaient pas dans l’eau au début.







Apres une heure a l’étouffé, je me suis pris une grosse bouffé de vapeur en retirent les serviettes et limite brûlé la main en bougeant les racines dans l’eau. Laughing

Si la chaleur neutralise bien les matières chimiques utilisées par les viticulteurs alors là, je ne devrais plus avoir aucun problème.

----

maj du 11/12/2007

J’ai donc réalisé la structure du décore en polystyrène à partir de plaque de 120/60 en 5cm d’épaisseur, j’ai découpé en de multiples morceaux pour pouvoir combler tous les trous à l’arrière des racines.



J’ai incorporé un tuyau pour la rivière dans une des racines et l’irrigation permanente avec 8 capillaires de 4mm.



Une vue du compartiment de la pompe avec le robinet de réglage pour la rivière et les 8 sorties de 4mm.



En suite j’ai bouché les trous avec de la mousse PU et créé les rochés.

Pas de photo de cette étape car les mains plaine de mousse donc manipulation de l’appareil photo impossible.

Une fois sèche, j’ai attaqué la sculpture au cutteur et voilas le résultat ce soir.

Vue général



La partie supérieure gauche.



Et le bas, de gauche à droite.

La colonne de gauche, imitation schiste



La partie centrale en deux morceaux





Et pour finir, le camouflage du filtre.



Prochaine étape, la pose du ciment (colle a carrelage) additionnée de Sika Latex et pigment.

Le schiste sera brin, les rochés ronds seront gris et le reste de la berge sera couleur glaise pour simuler la terre entre les rochés.

A suivre…

----

Petite mise à jour. du 08/01/2008

Le travail avance doucement mais surement.

Voilas donc une première partie de crépissage avec le ciment et l’adjuvent hydrofuge Sikalatex.



Les galets sont réalisés avec la teinte d’origine du ciment alors que ce qui simulera la berge en argile est fait avec un ajout de pigment « ocre »



Sur la partie arrière j’ai utilisé de la « colle a carrelage » mais le rendus est plus granuleux (il semble y avoir du sable dedans)





On peut voir ici la crépine qui drainera l’eau de la partie centrale.



Une fois le ciment sec, j’ai fais une petite séance de peinture acrylique pour accentuer un peu les reliefs et donner un semblant de texture du ciment.

Avant



Et après peinture



Pour finir, et c’est la base même de se test, j’ai badigeonné le décore (ciment et racine) avec un mélange 50/50 eau et sikalatex pour réaliser une petite couche de « résine » hydrofuge sur le décore.



Le résultat visuel est surprennent…. Mais provisoire, après séchage la couleur bleu disparait pour laisser un aspect légèrement brillant au bois, comme une résine, mais pour du tropicale humide ce n’est pas un problème.

Je n’avais plus de ciment pour faire la suite mais cela ne saurait tarder à reprendre.

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 16:32

maj du 27/03/2008

apres un grand silence radio de presque 2 mois et demis, je suis en vacance pour 2 semaine donc je reprends la construction du Pallu.

c'est un copier coller de mon message sur http://paludarium.superforum.fr/index.htm mais je partage cette réalisation principalement là-bas et aussi sur http://www.dendrogrove.com/forum/

Commençons par une vue général du couvercle.



C’est une plaque de cbtx de 10mm.

Une fois que toutes les découpes seront terminées, je passerais une couche ou deux de vernis G4.

Sur cette photo, ont peut voir plusieurs choses.

En haut à gauche, le petit trou horizontale servira a passer les prise de courant des pompes (je ne veux pas couper les câbles même si cela aurait été plus simple pour réaliser l’étanchéité)la forme de ce trou n’est pas totalement oblong. Il y a sur le haut des petite encoche pour pouvoir passer les câbles sur le coté sans boucher le passage pour les prises. Une fois les trois passées, je refermerais avec un couvercle caoutchouc qui enrobera tout les câbles de manière étanche. (C’est peut être pas très claire mais une fois fini, je rajouterais une photo explicative).

En suite les deux trous verticaux sont pour le passage des engrais liquide, il y aura en dessous un réceptacle qui acheminera l’engrais dans le filtre.

Le trou rectangulaire est le passage de l’éclairage.

Les quatre petits trous de 16mm pour les buses de la brumisation automatique.

En suite, les deux gros trous ronds aux deux angles opposés sont les bouches de ventilation pour des ventilo de pc de diamètre 12 cm. Ils seront reliés sur le dessus par une tubulure. Le but est de créer un courant d’air sans extraire ni la chaleur ni l’humidité.

L’aération proprement parlée se fera par le système que vous apercevez en bas.

Le but est de faire un « mur d’air chaud » qui viendra souffler sur la vitre frontale pour éliminer la condensation et renouveler parcellement l’air du pallu.









Sur ces photos, on peut voir le « T » en position central qui relis les deux coté du tuyau percé tous les 3 cm environ.

Ce « T » est en suite relié sur l’extérieur du terra à une boite ronde de dérivation sur laquelle je vais fixer (pas encore trouvé command) un ventilateur de 6 ou 7 cm qui viendra surement extraire l’air chaud de la galerie d’éclairage 2X55w PL turbo néon.

Se ventilateur sera piloté par une minuterie qui me permettra de trouver le meilleur compromis entre ventilation et hygrométrie, associé à la brumisation par pompe pression et quatre buses de vaporisations.
Maintenant, attardons nous sur le système d’engrais.











J’ai recyclé un vieux corps de petit filtre intérieur d’aquarium (la pompe est morte) que j’ai coupé en deux.

Sur un coté j’ai greffé une arrivée d’eau pour évacuer l’engrais faire le filtre.

Et à l’arrière, une sortie coudée pour amener l’engrais plus eau par une tubulure jusqu’au filtre ou il sera mélanger avec l’eau de la partie aquatique et l’irrigation des murs en aquanappe.

Une image des deux distributeurs et du tube de décente vers le filtre.



Et une fois en place dans de pallu.



Pour la galerie d’éclairage, il y aura une vitre (coïncidence des récupérations, la dimension est compatible) fixé par deux tasseaux (je remplacerais peut être par des systèmes de fixation de miroir.



Une fois le tout passé en place, j’ai l’impression que la partie aquatique risque de ne pas être suffisamment éclairée.

Je me demande si je ne vais pas rajouter un tube néon en plus entre les buses de brumis et le rideau d’air chaud.



En regardant la dernière photo, vous pouvez voir de la lumière en haut à gauche. C’est en fait la réverbération de l’éclairage sur le décore qui ressort par le trou de ventilation de 12cm.

Cela me fait penser à une chose, si la réverbération est aussi importante, pourquoi de pas l’exploiter en peignant l’intérieur du top avec une peinture laquée, mais pas flashi pour ne par stresser les dendros. De plus avec la végétation cette réverbération sera moins importante donc moins stressante et moins visible aussi mais peut être suffisante pour illuminer un peut les parties les plus sombres. A méditer…

-----

maj du 29/03/2008

Bon, ça n’a pas été simple, surement la partie la plus « chiante » à faire :x .

Résultat j’arrête là pour ce soir et la décente de l’engrais ainsi que les caches câbles ne sont pas posés se soir.

Donc voici la pose de l’aquanappe.



Fixation de la 1er couche à l’endroit et de la 2em à l’envers par-dessus le bord du terra.

Le but, une fois rabattue est d’enfermer le tube d’irrigation à l’intérieure de ce bourlet.





Donc une fois les vises en places, il faut ajuster la 1er couche au relief, puis rabattre la 2em et l’ajustée aussi mais en prenant en compte qu’elle sera cousu proche du tuyau et donc remontera un peu par rapport à la première.

Une fois finie (presque Rolling Eyes ….) voila le résultat.



La suite

- fixation de la goulotte et des passes câbles.
- Perçage des trous dans les tubes d’irrigations et raccordement a la pompe.

En suite je retourne sur le top avec:
- la réalisation des tubulures de ventilation extérieure.
- Fixation du récupérateur d’engrais.

puis collage de la petite vitre latérale.

Pour la vitre frontale je procéderai en deux étapes.

Comme je veux "ensemencer" le décore avec des mousses et fougères en les collant au sika-latex, je vais avoir besoin de pouvoir travailler a mon aise dans le terra tout en irrigant les murs végétales très rapidement.

Je vais donc, pour une période de rodage, installer une vitre provisoire de 25cm de haut pour mettre en route la partie aquatique tous en gardant l’accès a la plantation.

Une fois que les plante seront bien partie, alors je changerai la vitre pour la définitive.

-----

maj du 03/04/2008

La première couche d’aquanappe est posée (encollé sur le tour avec du Koriflex)

l’aquanappe est découpé à la forme des roches et glissée derrière les branches qui affleures le mur. Si la branche est collé, alors je découpe l’aquanappe du bas pour en suite la replié en entourant la branche au point de jonction.



Les passes câbles en places, ils seront en suite cachés par la 2em couche d’aquanappe qui se rabattra par-dessus.



Une petite photo du tube de descente d’engrais que j’ai déformé sur le gaz et recouvert de tourbe collée aussi au kotiflex. Il y a des petites retouches à faire.



Et pour finir, le test d’écoulement d’eau du système d’irrigation du mur végétal.

Pour les trous, j’ai fait le chois de faire un mixte entre trous et rainure. J’ai fait de traies de scie du tiers du tube tout les 3 cm (à la place des trous).



Mon inquiétude était que l’eau n’arrive pas au deux extrémités mais c’est impeccable.

La pompe est une 1000L/h qui est donnée pour remonter à 1.5m.

http://hydrobox.fr/catalog/product_info.php?cPath=2_26&products_id=1860

J’ai aussi vernis le top au vernis G4. mais pas de photos pour preserver l'apn.

3 couches sur le dessus et 4 à l’intérieur. C’était le minimum pour que le bois arrête de boire le vernis et commencer à avoir en rendu de surface lisse.

Par contre, j’ai du appliquer les couche de manière trop rapprochées car il y a eu des formations de petites bulles d’air entre chaque couche durant le séchage.

Se n’est pas grave, mais pas esthétique.

Dans autre coté, je me dis qu’une fois fini, on ne regardera pas le dessus du palu et que l’intérieur ne sera pas visible à cause des 110W d’éclairage qui nous éblouiront.

----

autre maj du 03/04/2008

Mise en place de tuyaux d’irrigation et la liaison à la pompe avant de refermer la 2em couche d’aquanappe.



La pompe dans le filtre, commence à ne plus avoir beaucoup de place.

Je serais surement obligé de caler les pompes avec de la mousse bleu pour éviter les vibrations.



Et pour finir pour ce soir, la prolongation du capillaire d’irrigation qui ira dans le réceptacle de l’engrais liquide.



----

Colis de plantes de E.N.T arrivé ce matin.

Emballage impeccable, plantes en bonne santé mais un peut dessus par la sphaigne par très « verte » a mon gout.

J’espère qu’elle repartira bien et reprendra une belle couleur verte.

Mais bon, 3euro ce n’est pas la ruine non plus.



Le timer à la seconde pour piloter la brumisation.



Xaxim en poudre (3.5 euro les deux litres)



Neoregelia ampullacea purple.



Neoregelia liliputtiana.



Neoregelia schultesiana fireball.



Vriesea fosteriana.



Et une Sellaginella spec. mittelgrum pour tester.



Maintenant il faut que j me dépêche de finir l’installation du terra pour qu’elles ne soufrent pas trop.


Dernière édition par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 16:38, édité 2 fois

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Pluton le Mar 26 Mai 2009 - 16:35

De l'art, de l'art...

Pluton
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 3083
Age : 53
Localisation : La Chevrolière

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 16:39

maj du 04/04/2008

La pose de l’aquanappe est terminée.

J’avais commencé par tenter de coudre l’aquanappe une fois rabattus sur le tuyau d’irrigation mais je n’étais pas équipé correctement en aiguille et madame n’aurait pas accepté que je courbe une des siennes au chalumeau…

J’ai testé la solution de faire des « cavaliers » en fille de fer mais le résulta n’est pas correct (pas régulier et l’aquanappe bouge malgré tout).

La solution finale (je l’avais sous les yeux) a été de colle avec le koriflex la nappe sur le tuyau et de faire des plots de colle sur la 1ère couche juste en dessous du tuyau. Pour maintenir le tout en place le temps de la prise de la colle, hop de bonnes vielles épingles a linge.



En suite, collage le la petite vitre, avec ses petites calles en polystyrène.



Et en parallèle, le collage de la vitre provisoire de façade et son renfort déporté, sur le cadre en bois démonté du bac.



----

nouvelle mise a jour. du 05/04/2008

J'ai trouvé une boite de dérivation carré et est changé de ventilo pour un 8X8 à la place du 7X7.

Il rentre a force, j’ai juste eu a rogner les angles.



Maintenant, le problème à résoudre était le raccordement à la tubulure type VMC et quoi de plus simple alors que de prendre justement une bouche d’aération.



Et le tout assemblé.



Même technique pour les ventilo de 12X12 mais directement fixé sur le Top. Je rajouterais une moustiquaire entre le top et le ventilo au moment du montage finale.



Maintenant, passons à un morceau plus intéressant, la prise d’air sur l’éclairage.

Le but était de capter l’air chaud au bout de la galerie donc avec une forme proche du rectangle et d’en suite la guider vers la tubulure ronde.

J’ai donc utilisé des embouts de gouttières en forme de demi-cercle, sur lesquelles j’ai fixé d’un cote une autre bouche ronde de ventilation et de l’autre coté j’ai réalisé une ouverture rectangle aux dimensions de l’extrémité de la rampe d’éclairage.





Il ne me restera plus qu’a poser la tubulure de 80.

Je verrai a l’usage si je peu laisser les grilles ainsi ou si il faudra les ouvrir pour augmenter la ventilation ou peut être diminuer le bruit de soufflerie.

Pour finir pour ce soir, modification de la fixation de la vitre de protection des tubes avec des fixations pour miroir.

C’est bien plus propre ainsi.





Je rajouterai un joint mousse entre le top et la vitre et des rondelles sous les fixations miroir.

Demain je vais faire une autre ouverture entre les buses et le ventilo de façade pour pouvoir rajouter une autre PL55w.

-----

Aujourd’hui 06 avril 2008, visite d’une usine à gaz !



J’ai fait une 2em ouverture pour rajouter une 3em ampoule Pl 55w au dessus de la partie aquatique.

Je n’ai pas encore le ballaste électronique dons j’utiliserai un tube néon en attendant.

Mise en place à blanc des tubulures de ventilation.

Il faut que je récupère des colliers de 80 et 120 pour finir la fixation.

Une fois sur le palu, une évidence m’est apparue, il va falloir que je face un coffrage digne de se nom pour cacher toute cette tuyauterie au dessus de bac. Shocked Rolling Eyes



Il ne demande plus qu’à être planter pour prendre vie. Wink









La vitre n’est pas encore collée. Il faut que je prépare les avant trous pour les visses de fixations du cadre qui n’est actuellement fixé que dans les angles.

Une fois fait je passerai au collage définitif.

Maintenant, j’ai changé d’idée sur la vitre frontale, je voulais une fois le bac rodé, remplacer la vitre actuelle par une vitre de toute la hauteur pour donner l’effet visuel qu’il y aura dans le gros bac final mais sur ce petit volume il serait vraiment trop compliqué d’intervenir dedans avec une telle vitre.

Comme se terra sera la résidence final des leucomelas (la place est déjà réservée dans le bureau de la futur maison) il faut que je pense à la fonctionnalité pour la maintenance des dendro à long terme.

Je vais donc tenter des faire un montage sur glissières pour intégrer des vitres coulissantes en façade en plus de la vitre d’accès du coté.

Sur le gros bac, la porte du coté sera plus grande et me permettra de rentrer complètement dans le bac pour travailler aussi bien sur la plantation que sur l’entretien de la partie aquatique (les pieds dans l’eau) comme le nettoyage des algues sur la vitre frontale.

Dans le terra, avec une vitre sur toute la hauteur, le nettoyage des algues sur la partie gauche serait quasiment impossible.

Une fois la vitre collée, je branche et règle la brumisation automatique pour commencer l’ensemencement en mousse du décore et la plantation.

En suite il faudra faire le branchement électrique des ventilo et finaliser la 2em vitre de protection du nouveau tube.

Je me tâte pour faire une ventilation basse sous la vitre latérale, j’ai la place de faire une ouverture de 2 ou 3cm sur 20cm de largue.

En suite, je passerai à la réalisation des vitres coulissantes et se sera fini, je pourrai roder les paramètres de température et d’hygrométrie et enfin introduire les 6 leucomelas qui commencent à trouver leur petit terra bien étroit.

Plus la fin approche et plus je commence à m’impatienter. Cela fait tout de même 8 mois ½ que j’ai commencé ce projet, il est temps qu’il se termine pour pouvoir en profiter pleinement et faire un peut de ménage dans le grenier. J’ai trois bacs qui tournent pour stocker des plantes et il prennent beaucoup de place qui nous serait bien utile pour stocker les affaires de Lucas.

----
HOP!

Deux photos de début de plantation. 07/04/2008





Il me manque toutes les plantes grimpantes et des fougères pour recouvrir l’aquanappe et bien sur la mousse !

La partie droite n’est pas finalisée, il reste à installer la décente d’engrais pour pouvoir fermer l’entrée dans le filtre et le recouvrir d’aquanappe.

Pour pouvoir faire l’entretien des pompe sans que le filtre soit visible je veut tenter de faire pousser la mousse directement sur l’aquanappe de manière a pouvoir la soulever à souhait sans détruire le camouflage.

J’ai appliqué de la poudre de xaxim sur le mur de gauche, à défaut de pousser il cachera un peut le coté vielle couverture de l’armée de l’aquanappe en attendant que le ficus ne le recouvre.


Dernière édition par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 16:44, édité 2 fois

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par nono49 le Mar 26 Mai 2009 - 16:42

superbe réalisation

nono49
Scalaire
Scalaire

Masculin Nombre de messages : 229
Age : 25
Localisation : saumur

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 16:48

et c'est pas fini Rolling Eyes mais apres c'est moins drole Crying or Very sad



maj du 28/04/2008

Même si mes vacance sont finie, vous vous doutez bien que mon silence sur mon palu/terra n’est pas sans raison…

Tous parent en sucette…. Shocked

Ce bac est un laboratoire de tests pour mon futur gros bac et cela aurais été surprenant que tout se passe bien du 1er cout. Rolling Eyes

Il est temps de faire un petit bilan.

Commençons par ce qui ne va pas pour finir par les points positifs.

Dans l’euphorie de la préparation, j’ai fait de nombreuse erreur de débutant. Embarassed
-Au niveau de la découpe des plaque de bois, j’ai bien pris le temps de faire un test de montage a blanc mais en oubliant d’intégrer la sur épaisseur de la bâche a bassin.

Je n’avais pas prévus de la posé en la rabattant sur la tranche mais de faite une jonction des plaques avec une bande collée a chevale sur les deux coté. J’ai abandonné cette solution pour limiter les risque de fuite mais j’aurais aussi du retailler une plaque arrière plus large de 3 ou 4 mm pour compenser et aussi refaire un cadre plus large pour la vitre.

-l’idée d’intégrer les racines dans le décore est très esthétique et donne un rendus plus naturel mais, une fois le milieu saturé en humidité la nature du bois reprend le dessus et se gorge d’eau en se dilatant. Résultat, le ciment ce fissure par endroits.

Ce n’est pas gênant niveau esthétique mais on ne peut plus parler d’étanchéité du décore, il y a obligatoirement des infiltrations.

Le bac en lui-même reste étanche mais il va y avoir des zones anaérobies qu’il faudra impérativement neutraliser par une filtration biologique de qualité et une bonne ventilation (ce qui est déjà en place).

-l’idée de recouvrir les racines avec du sikalatex n’est pas concluante. J’espérais limiter l’apparition de moisissures mais c’est totalement raté.

Si ce n’était que ça, ce serait de l’ordre du détail mais, comme parfois avec de la résine, il ya a eu par endroit un problème de polymérisation en profondeur qui fait que certaine partie mise sous un ruissèlement d’eau reprennent la couleur bleutée du sika frai.

Ce n’est pas rédhibitoire pour l’utilisation de cette technique pour le gros bac, mais il est clair qu’il faudra attendre beaucoup plus longtemps au sec avant d’envisager de faire les tests de mise en eau et de plantation.

Sur se bac, j’ai été pressé par le temps et le manque de place pour stocker les plantes qui était déjà arrivées.

Mais il faut se dire que dans le gros bac, vus le volume à planter, le bac, par manque de moyen risque de rester à sécher plusieurs semaines voir mois avant que je ne puisse commencer à le planter, ce qui devrais éviter ces problème de séchage à l’humidité.

Si la couleur bleuté actuel ne s’accentue pas trop, alors je le laisserais conne ça. Si cela devait augmenter, la solution serait d’assécher complètement le bac et de refaire une autre couche soit de sika ou de résine et de laisser sécher plusieurs semaines. Les plantes ne supporteraient pas.

J’espère donc qu’avec le temps les parties bleutées vont se patiner et être recouvert d’algues (contrôlées) et de mousse mise précisément à cet effet.

-autre point, le plus critique. La résistance a la flexion du contre plaqué de 10mm. affraid

Je me doutais qu’il y aurait un problème à ce niveau mais pas a ce point là.

Une fois les 25Litres d’eau en place, (et aussi à cause des infiltrations) les plaque de bois travaillent une peut et se bombe en formant une très légère flèche (entre 1 et 2 mm sur toute la longueur) se qui reste normale vus que je n’ai pas fait de renfort latéraux (déjà prévus sur le gros bac).

Mais le point critique se situ sur le coté droit du bac la plaque qui a une ouverture pour l’accès latéral et la petite vitre de la partie aquatique.

Malgré les tasseaux encadrant les deux ouvertures, la résistance de cette plaque est totalement catastrophique en comparaison des autres cotés.

Il en résulte une déformation très importante qui mette en péril l’intégrité de tout le bac.
Simplement sur la hauteur des protes coulissantes, la flèche est non pas d’un ou deux Mm mais se mesure en
Cm. affraid

Dans l’immédiat, je n’ai comme solution que de poser un renfort métallique sur le coté pour compenser le manque de rigidité de la plaque.

En l’état actuel, les répercutions se font sentir jusque de l’autre coté ou la vitre commence à glisser du cadre vers la droite et risque d’ouvrir le joint d’étanchéité.

Les fixations de la vitre amovible de droite se décollent et la plaque vrille complètement.

Le plus raisonnable serait de changer le cadre frontale par un autre en une seule pièce pour augmenter sa résistance, et récupérer les 4 mm qui lui manque en largueur.

Et d’ajouter un cadre métallique sur tout le pourtour de la plaque de droite.

Mon problème est le temps et le maintien des plantes.

Je vais donc aller au plus rapide même si je sais pertinemment que se n’est pas la meilleure des solutions.
L’opération va donc consister à vider l’eau pour retirer la pression de contrainte sur les parois.

En suite, fixer un profiler en L sur le coté droite au niveau de la jonction coté et carde de façade. Et peut être aussi un autre profilé horizontal sous la porte latérale.

Le but de la manœuvre est de ne pas interrompre l’étanchéité actuelle du bac pour pouvoir le remettre en eau au plus vite et limiter la casse au niveau des plantes.

L’esthétisme déjà discutable du terra vat en prendre un coup mais c’est un moindre mal. Et puis ce n’est qu’un test après tout, il n’est pas destiné a être exposer dans un salon. Je pourrais toujours faire des cornières « cache misères » par la suite quant il ne restera plus que cela à régler… Wink

Maintenant venons aux quelques point positifs des cette réalisation. (Heureusement qu’il y en a plus d’un pour compenser).
Very Happy

- le système de mur végétal fonctionne à merveille.

Au début, à la première mise en eau, c’était catastrophique, l’eau traversait directement l’aquanappe et tombais directement sur le sol sans même humidifier le mur. Il y avait un gros « ravinage » du substrat qui partait direct dans la partie aquatique.

Pour limité j’ai dut, avec un vaporisateur manuel, humidifier moi-même l’aquanappe pour que par capillarité l’eau se dirige sur le mur et commence à l’imbiber.

Il a fallu plusieurs cycles pour que la couche inférieurs finisse par restée humide. Je panse qu’il y a aussi une histoire de colonisation bactériennes qui se produit entre les deux couche comme l’expliquait patrick blanc dans un de ses reportage.

Maintenant que le mur est « amorcé » je peux diminuer la fréquence d’irrigation. J’avais au début des cycles d’un ¼ heure espacé de 30 min. je testerait sur le temps avec la chaleur de l’éclairage combien de temps maxi je peut attendre avant que l’aquanappe de sèche trop en surface. Je pourrais aussi passer sur une minuterie à la minute à la place du ¼ d’heure.

- Le système de ventilation semble marcher (même si je n’ai pas finalisé les branchements et
fait uniquement des tests piloté manuellement, l’humidité des vitre par rapidement.

Système qu’Anthony a confirmé avec sa petite VMC sur sont terra à serpents piscivores en construction.

- La température de l’eau se stabilise a 25° sans chauffage se qui sera une bonne réserve
tampons pour la nui et qui m’autorisera a introduire des crevettes et peut être des aphios.

- L’éclairage semble plaire aux plantes qui commencent déjà à faire de nouvelles feuilles et
Des rejets pour quelques bromée.

La mousse semble s’acclimater a l’hygrométrie aussi que les orchidées épiphytes.

Voilas la situation actuelle.

Le bac de test remplis bien sont office, il m’a permis de relever des petites erreurs qui pourraient avoir des conséquences désastreuses sur le gros bac (aussi bien matériellement qu’économiquement) ainsi que les avantage et faiblesse de certaines techniques de mise en œuvre du décor.

Un autre élément que tout le monde connais mais qu’il est utile de se remémorer, c’est d’être patient et de prendre le temps nécessaire à chaque étape avant de passer a la suivante.

Plus on a d’expérience, plus on a tendance à oublier ce coté que l’on a pourtant rabâché a de nombreuse reprise aux débutants. Une petite piqure de rappel ne fait jamais de mal.

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 16:50

Petit mise à jour du19/05/2008

finalement, les plantes tiennent le cout.

Je me suis enfin décidé a réparer le terra.

J’ai dans un premier temps fixer une cornière métallique sur les deux cotés du terra pour le renforcer, mais le cadre de façade est vraiment « bancale » et ne permet pas d’assurer un équerrage du bac. La vitre « glisse » littéralement du cadre.



Et après décollage du cadre on aperçoit le haut du joint qui commençais a s’ouvrir.



Apres démontage total de la façade, J’ai identifié l’origine de la fuite.



L’eau s’infiltrait entre l’ourlet de reprise de la bâche et arrivait dans une bulle d’air du joint (en « 1 ») puis remontais dans cette bulle pour ressortir en « 2 » 5 cm plus loin a un endroit ou il y avait un éclis de bois qui formait un tunnel en accès direct vers l’extérieur. Evil or Very Mad

L’option de changer de cadre était la seul fiable a se niveau. :|

J’ai donc refait totalement le cadre de la vitre frontale en découpant une plaque de 18mm (à la place d’un assemblage de morceaux en 10mm doublés) pour que le cadre soit en un seul morceau et qu’il garde sont équerrage.



3 couches de verni G4 avec ponçages entre les couches.

Puis recollage de la vitre sur le cadre et remise en place de l’ensemble sur le bac.

Demain je recollerais les glissières et dans un jour ou deux remise en eau pour tests.

Je ferais une photo demain du cadre en place et de la cornière métallique que j’ai été obligé de rajouter sur les cotées pour renforcer la structure

Une fois de nouveau en eau, je pourrais me remettre sur la finalisation de l’électricité. Wink

----

Comme promis, une vue de la cornière métallique (pas belle mais efficace).



Voilas voila, les glissières sont en place et grasse a l’équerrage parfait, il n’y a plus de fuite possible des drosophiles sur les cotés.



Le joint est sec a 90% (découpe d’un boulet en surépaisseur d’un cm ou ont vois qu’il ne reste plus qu’un mm encore collant à l’intérieure).

Une invitée surprise c’est introduis dans le palu, Laughing signe qu’il ne demande plus qu’a vivre…. Mais je ne connais pas cette variété de dendro… Rolling Eyes



J’attaque l’électricité cette après midi si mon « petit Bou » arrête de me faire du charme avec son « regard de la mort qui tue » Laughing Wink

----

maj du 05/06/2008

Voila des petites nouvelles du palu/terra. Very Happy

Mise en eau depuis 15 jours et plus de fuite détectée… enfin…







Les plantes semblent se plaire.

Les rejets poussent comme des fous.









La petite orchidée en épiphyte pure refait plusieurs racines.



Et au pied des deux autres terrestres, de la mousse arrivée avec le sol de l’orchidée commence a se propager.



Ont peut aussi voir des champignons. Je ne sais pas si c’est la variété qui rentre en interaction avec les graines d’orchidées pour déclencher la germination.



La forte hygrométrie provoque l’apparition de racine à la base des rejets de fire-ball.



Et l’éclairage et la chaleur apporte la floraison.



Cette plante est sortie d’un fruit récolté dans le jardin de mon père, je ne me souviens plus de la variété.



la fleure est très caractéristique, blanche légèrement citronnée avec 5 pétales striés de trais fin bleu violacé et trois pistils jaunes proéminant.

Elle pousse comme une liane et devient très vite envahissante.

Cette fougère démarre bien aussi avec de nouvelles frondes et des stolons qui partent sur l’aquanappe.



Ont peut aussi constater que l’aquanappe verdis légèrement.

Si cela se passe comme sur le terra de 96L alors de la mousse devrais apparaitre dans les semaines a venir car cela avait commencé comme ça dans l’autre terra, je croise les doigts.

Sur cette photo, je viens de recouvrir le filtre par deux couches d’aquanappe et une fine couche de tourbe.



J’ai en suite semé de la mousse de kyoto. Si l’expérience est positive, alors j’ouvrirais un autre sujet sur le forum.

Pour la plante, je pense aussi à une passiflore (= fruit de la passion).

Voici la fleur d'une des variétés, qui semble correspondre à ta description :




Ps: vous allez rire(jaune...) j'ai une autre fuite... :?

----
Petite mise à jour en images du 27/07/2008









Les plantes grimpantes continus leur développement.

Sur la dernière, on peut apercevoir les rhizomes de la fougère qui c’étendent sur l’aquanappe dans tous les sens sur une 30en de centimètres et l’apparition d’une nouvelle pousse de fougères.

Ainsi qu’une nouvelle pousse de bromé qui commence à ce déployer.

Pour comparer, deux photos de la même fireball à 1 mois 1/2 d’intervalle.





Et une petite dernière série du lépidodactilus lugubris qui accepte en fin de ce montrer en plein jours après 3 semaines où il était impossible de savoir si il était encore vivant ou non.







--------------------------------------

Maintenant, parlons fuite… Twisted Evil

Il y a toujours une infiltration mais je ne peux plus rien faire sans démonter le décore, chose impossible en l’état actuel (pas de bac pour stock plantes et dendro).

Le problème est de taille.

Les ceps de vigne en se gorgent d’eau, gonflent et poussent le ciment contre les parois.

Comme la cloison de droite est plus souple que les autres à cause de l’ouverture latérale et de la petite vitre de la partie aquatique, c’est elle qui se déforme.

Malgré les renforts métalliques ajoutés, elle travaille toujours et s’écarte par le bas de la plaque du fond.

Il en résulte une légère fuite qui me fait perdre environ ¼ de litre par semaine.

La seul réparation possible serait d’arrêter totalement le terra pour l’assécher

-retirer la cloison de droite
-scier les ceps de vigne de manière stratégique pour qu’ils ne transmettent plus d’efforts latéraux contre le ciment
-raboter tout le coté droite du décore en ciment sur presque 2 cm
-puis pour finir par changer la cloison de droite par une cloison plaine mais qui limiterait la visibilité du terra a
uniquement la face avant.

C’est techniquement réalisable mais je n’ai plus de temps libre pour le faire et plus de place pour stocker plantes a animaux dans d’autre terra le temps de la réparation.

J’ai donc décidé en connaissance de cause de laisser tourner le terra en l’état en surveillant si la fuite évolue ou non. Et je ne le referais peut être qu’après mon déménagement dans la maison (dans 1 ou 2 ou 3….. années si il tient jusque là…)

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Mar 26 Mai 2009 - 17:02

et voici les dernieres nouvelles du terra.

la fuite a continué a c'étandre et j'ai du vider le bac pour qu'il séche.


Après plusieurs mois d'à sec, je me suis enfin décidé à lancer les réparations.

J’ai donc commandé un carton de colle korriflex (maintenant ubiflex, mais c’est le même produit).



Commençons par le début.

Le terra couché sur ça face arrière nous montre toute l'étendue des dégâts malgré cet à sec de 6 mois…



Une fois la plaque de fond retirée, nous avons une vue insolite du terra…

Cela ne se voit pas sur la photo, mais les racines du ficus ont totalement traversé le polystyrène pour arriver jusqu’à la bâche…



J’ai en suite dégagé les arrêtes du terra de son polystyrène pour pouvoir refaire les joints avec de la bâche en sur épaisseur collée au ubiflex.

Je dois refaire l’étanchéité de toute la base mais aussi des remontées des angles arrières.

Sur cette photo ont peut constater la faible surface de contact entre la
plaque arrière et la plaque latérale.

C’est une des raisons qui a provoqué ces fuites.

La structure du bac a bougé au montage et avec l’erreur d’avoir oublié de compter la surépaisseur de la bâche (pas prévu d’être posé comme ça au début) et le choix trop juste du 10mm, l’ensemble n’était pas fait pour ni durer ni rester étanche.





Comme je n’ai pas la possibilité de faire la réparation sur un plan de travail plus grand que le terra car pas de place dans le grenier, le terra est en équilibre sur son support à l’arrière, sur un tréteau à droite et des cales à gauche.

Du fait que la plaque arrière du terra est en suspension dans le vide elle se déforme sous le poids du décor et bizarrement se bombe vers le haut.

Pour la redresser et être assuré qu’elle sera bien alignée avec le nouveau fond et assurer une bonne cohésion des deux plaques, j’ai réutilisé deux trous de l’ancienne fixation du fond pour y fixer deux cales métalliques qui vont forcer cette planche à se réaligner avec le nouveau fond que je vais présenter.

En effet, le nouveau fond va venir se poser sur les deux petites plaques qui vont le forcer à revenir dans l'alignement.



Je n’ai pas fait de photo du collage des bandes de bâche car je ne pouvais pas prendre le risque de mettre de la colle sur l’appareil photo.

Dans le principe j’ai appliqué un gros cordon de colle sur les arrêtes d’angle, puis un 2em cordon de chaque cote.

J’ai ensuite posé une bande de bâche de7 cm de largue que j’ai bien comprimé jusqu'à ce que la colle commence à déborder de tous les cotés.

J’ai en uite collé une bande de bâche sur toute la longueur du terra pour étanchéifier le bord de l’ancienne bâche qui avait été découpée par le démontage du fond et aussi pour boucher les trous de fixation qui se retrouvaient maintenant débouchant. le nouveau fond ne venant pas se placer entre les cotés comme pour un aquarium, mais dessous (pour faciliter le montage)

Du fait de ce montage différant, il y a un espace entre le fond du décore et la nouvelle plaque de théoriquement 1 cm (l’épaisseur de la planche du fond)

Pour combler cette différence, j’ai rajouté une plaque de polystyrène d’un cm.



Voila maintenant le nouveau fond qui est un plan de travail de cuisine de 28mm d’épaisseur.
par sécurité je l’ai vernis avec trois couches de vernis polyuréthane G4 a l’intérieure et une a l’extérieur.





Et voila la bette une fois fixée.



Il a ensuite fallu que je fasse un cordon de colle sur la partie basse du décor, non pas pour l’étanchéité à l’eau (car il y aura obligatoirement des infiltrations par le haut du décor) mais pour éviter que l’akadama ne parte sous le décor.

Le problème c’est que toute la structure du décor c’est déformée et qu’au final ce n’est pas un cm de joint à faire mais plus de 2cm et cela m’a obligé à consommer presque une cartouche de colle en plus.

De plus, avec la proximité du décor proche de la vitre je ne pouvais pas passer avec le pistolet a colle et j’ai été obligé d’y aller à la spatule.

Résultat dégoutant, de la colle partout, aussi bien sur le fond et le décor que sur mes mains…

Mais c’est fini.

Le séchage est plus rapide que le silicone et je ne vais pas tarder à faire la remise en eau.





La suite dans la semaine.


Déjà 22 mois que le projet a commencé et il n’est toujours pas finalisé.

Qui a dit que je n’avais pas de patience… Laughing

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Nikoss44 le Mar 26 Mai 2009 - 22:59

vraioment magnifique , c'est vraiment du bon boulot , et puis avec le temps passé dessus j'espere pour toi que tu vas reussir le faire fonctionner correctement

c'est un vrai plaisir pour mes yeux

Nikoss44
Apisto
Apisto

Masculin Nombre de messages : 131
Age : 28
Localisation : Ancenis

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Max le Mer 27 Mai 2009 - 11:48

affraid

le truc de malade !
mais le rendu final est fantastique... ça donne des idées

Max
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 1226
Age : 34
Localisation : le Loroux-Bottereau

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par nicripeur le Mer 27 Mai 2009 - 12:43

Super reportage Sylvain !

je me souviens en avoir lu la premiere partie.

Et tu m'as inspiré pour la realisation du decore de mon 1000l malawi avec le sikalatex+ciment.

Comme toi, j'ai eu tres rapidement des microfissures mais elles n'ont pasbougé depuis leur apparition.

De même ,les endroits où j'ai passé du sikalatex pur ont blanchi . mais cela ne se voit que lorsque le bac est à sec.

Good luck.

________________
MALAWI POWER

nicripeur
Administrateur

Masculin Nombre de messages : 6579
Age : 44
Localisation : Rezé

http://www.linni.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par bbc2 le Mer 27 Mai 2009 - 22:09

salut sylvain,

comme d'hab chapeau bas.... quand je serais grand , j'aimerai faire cela....

bon courage...


vincent

bbc2
Animateur Tanganyika

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Lun 1 Juin 2009 - 21:16

Nouveau proverbe terrariophile

« Pas de nouvelle, mauvaise nouvelle ».

Et oui, la réparation n’a pas suffit…

Certes il y a du mieux, mais les plaque de gauche et du fond, qui n’ont pas été changées, sont vraiment trop endommagées pour ne pas se déformer et générer d’autres fuites à chaque manipulation du terra…

La désistions à prendre ne soufrait d’aucune alternative… je redémontre et je change les deux dernières plaques de 10mm pour les remplacer par du 18mm.

C’est partie.

Retrait de la 1ère couche d’aquanappe



Retrait de l’irrigation du mur. Puis de la 2em couche d’aquanappe (pas en photos).



En suite, demi-tour pour démonter les deux plaques.



La 1ere



Et la 2em



Reste à nettoyer un peut le surface de contacts et à préparer les nouvelles plaques.

Cette fois ce sera de L’OSB. 56euro la plaque au lieu de 101 pour le contre plaqué.



A SUIVRE…


Dernière édition par sylgrock le Lun 1 Juin 2009 - 22:02, édité 1 fois

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par bbc2 le Lun 1 Juin 2009 - 21:40

et bien c'est du bonheur ton terra ...

je prefere commencer par du verre ce sera plus sûr...

vincent

bbc2
Animateur Tanganyika

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par jbaptiste le Lun 1 Juin 2009 - 21:59

ç'est dommage tous ces probleme, mais je doute pas que tu vas t'en sortir cheers
par contre ça me conforte de rester sur ma base d'aquarium...

jbaptiste
Discus
Discus

Masculin Nombre de messages : 599
Age : 24
Localisation : nantes/chevroliere

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Invité le Mar 2 Juin 2009 - 10:30

ça c'est du reportage !!
Bravo Sylvain...
[Je déplace dans la partie Brico... Wink ]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Mar 2 Juin 2009 - 11:41

Pourquoi le déplacer ? scratch

Quand un membre présente un de ses bacs de A à Z il le fait dans la section « photos des bacs »…c’est la même chose ici même si c’est plus technique qu’a l’habitude.

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par emeu le Jeu 4 Juin 2009 - 5:49

c'est vraiment une belle réalisation, que j'ai eu l'occasion de voir cet semaine.
en espérant que les problèmes de fuite se règle...

je fais un essaie de collage de bac ce week end Very Happy

emeu
Scalaire
Scalaire

Masculin Nombre de messages : 423
Age : 41
Localisation : ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Mirador le Jeu 4 Juin 2009 - 12:33

superbe réalisation , il y'a de longue heure de travail la dessus . et le rendu avec les plantes est magnifique

Mirador
Scalaire
Scalaire

Masculin Nombre de messages : 417
Age : 25
Localisation : Pornic

http://www.francenanorecif.com/myjspace/samuel44

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Ven 3 Juil 2009 - 20:40

Petite mise à jour.

Je profite que la température est en baisse pour travailler sur le terra dans le grenier.

Les 5 couches de vernis sur les faces internes et les 3 extérieures sont finies et sèches depuis un moment.

Cette après midi, je me suis attaqué a la petite fuite qui suintait au travers d’un ancien trou de vis sur la plaque de droite.

Apres avoir dégagé le joint à l’intérieure et avoir passé un cout d’acétone avec un coton tige, j’ai injecté sous pression du silicone par l’extérieur.



Et voilas se qui est ressortie par l’intérieure…



Je vais refaire un autre cordon de silicone par-dessus et le problème devrait être réglé.

J’ai aussi positionné la plaque de gauche mais les batteries de l’apn sont déchargées donc pas de photo de cette étape.

J’ai juste posé trois visses dans les coints pour maintenir la plaque en place et je serrerais le tout une fois que le silicone aura séché un peut pour bien le mettre en pression.

J’ai aussi retaillé l’arrière du décore qui dépassait à cause de la déformation général qu’il y avait avant avec les plaques de 10mm.

J’ai été obligé de prendre le lapidaire pour tailler le ciment.

Ce qui est impressionnant c’est que je voyais très bien si j’étais sur du sikatop 121 ou sur de la colle à carrelage car sur le sika, mon disque chauffait un maximum et cela avançait beaucoup moins vite.



C’est impressionnant la différance de dureté entre les deux matériaux.

Ce WD si je peu, je poserais la plaque arrière et je commencerais à remonter le mur végétalisé.

A suivre… Wink

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Mathieu44 le Ven 3 Juil 2009 - 21:17

Bon courage Wink

Mathieu44
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 1016
Age : 39
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Pierrot le Ven 3 Juil 2009 - 23:20

S'est en forgeant que l'on devient forgeron !!

Je me souviens de mon bac en L, j’avais eu des fuites et j’ai galéré a les colmater.



J’aurai lue le poste avant, je t’aurai conseillé de refaire toute la caisse….



L’OSB est un très bon matériau, car il ne craint pas trop la chaleur, un peut l’humidité et pas trop la torsion !

Par contre il n’est pas beau….

Pierrot
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 1602
Age : 35
Localisation : St Pierre Montlimart 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par bbc2 le Sam 4 Juil 2009 - 0:48

bon courage sylvain

vincent

bbc2
Animateur Tanganyika

Masculin Nombre de messages : 1515
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Ven 24 Juil 2009 - 1:57

Quelles que nouvelles du terra.

J’ai donc rempli avec 20L d’eau, pour arriver au niveau de fonctionnement du filtre comme j’avais fait au test précédent et miracle, plus de fuite détectée cheers

Bizarrement je trouve ça louche scratch … après deux ans à traquer les fuites, j’ai un doute hein , aurai je enfin réussis ? dono ... suis-je entrain d’arriver au bout de cette aventure ? dance ...

Ce n’est pas possible dry

Il faut que j’en ai le cœur net… je rajoute 20L de plus pour augmenter la pression de l’eau à un niveau qui ne serra jamais atteinte par la suite pour valider la résistance de la réparation

Et là… plop…plop.plop ahh

Des goutes tombent sur le planché euh

Bingo, infiltration par un autre trou sur le coté droit du terra juste à coté de la dernière réparation…
Et encore 3 autres trous sur le devant qui commencent doucement à fuir.





Ouf, je suis rassuré, c’est plus logique comme ça, ce n’était pas normale que j’y arrive aussi facilement Laughing

Donc rebelote, je vide le bac et j’assèche les trous avec des cotons tiges pour limité les remontées d’eau dans le bois.

Apres quelques jours de séchage, je réinjecte du silicone dans tous les anciens trous des deux plaques (frontale et de droite).

Et ce soir remise en eau avec 40L et là… plus de fuite…



Je vais laisser tourner un peut comme ça le bac pour voir mais cette fois ci, cela semble mieux engagé …

Je pare en vacance mardi pour 5/6 jours, je ne sais pas encore si je remonterai le mur végétalisé avant de partir ou bien une fois revenus, mais je vous posterai les photos de la suite de la remise en route de ce terra.

A suivre donc.

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par sylgrock le Lun 17 Aoû 2009 - 15:24

Une petite mise à jour en attendant la livraison des plantes.



Il me reste 2 / 3 bromées que je laisse dans le petit terra des leuco pour le moment, mais que je rapatrierai en plus de la nouvelle commande.

Et une petite photo de pousses de Spiranthes Cernua achetées chez Floraquatic

http://www.floraquatic.com/09-resiste-a ... a-300.html

J’ai perdu le pied mère après la floraison et un manque d’eau, mais elle m’a refait 5 rejetons.



J’en ai aussi profité pour ensemencer en mousse/yaourt et poudre de xaxim (mais pas de photo pour le moment)

La suite logiquement fin de semaine.

sylgrock
Heniochus diphreutes
Heniochus diphreutes

Masculin Nombre de messages : 2937
Age : 45
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: aquaterarium en bois, déboires de réalisation...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum